Formations Auto
Stage de Récupération de Points avec Actiroute - Ecole de Conduite Eric Colrat - Millau

Centre de Sensibilisation à la Sécurité Routière

Nos prochains stages pour 2018 se dérouleront aux dates suivantes :

  • Lundi 8 et mardi 9 Janvier 
  • Lundi 5 et mardi 6 Mars 
  • Mercredi 2 et jeudi 3 Mai 
  • Lundi 11 et mardi 12 Juin 
  • Lundi 9 et mardi 10 Juillet
  • Lundi 6 et mardi 7 Août
  • Lundi 1 et mardi 2 Octobre 
  • Lundi 17 et mardi 18 Décembre

Pour s'inscrire à un stage de récupération de points :

Vous pouvez :

Le stage de récupération de points

Pour éviter de perdre la totalité des points et nous aider à une réflexion optimisée sur notre conduite, les Centre de Sensibilisation à la Sécurité Routière ont été mis en place suite au Permis à Points.

En 2015, l’Ecole de Conduite ERIC COLRAT s’est agrandie et a élargi ses activités et vous propose désormais la possibilité de suivre un stage de récupération de points dans ses locaux à MILLAU :

  • Nous réalisons ces stages dans une de nos salles aménagées selon les normes d’accueil pour cette activité.
  • L’animation est assurée par un binôme composé d’un formateur ou une formatrice B.A.F.M. et d’un ou une psychologue ; tous deux agréés par l’INSER et dépendants de la société Acti-Route (Agrément Préfectoral : R1401200010)
  • Eric Colrat ayant suivi une formation G.T.A. pour les stages de récupération de points, peut organiser l’accueil de ces stages où sont réunis de 6 à 20 stagiaires pour une durée de 14 heures sur 2 journées qui sont, en général, organisées sur 2 jours consécutifs.
  • Pour valider son stage et ainsi récupérer jusqu’à 4 points sur son Permis de Conduire, chaque stagiaire doit accomplir ces 2 journées dans leur intégralité en respectant impérativement les horaires.
  • Les stages qui se déroulent dans une ambiance conviviale avec le souci d’un accueil attentionné et le sérieux que nécessite le respect de chacun, surprennent, souvent agréablement, les stagiaires.

A l’issue des 2 journées de stage, les personnes repartent avec des interrogations insoupçonnées et souvent une idée différente de la Conduite Routière et du rôle de chacun de nous dans cet espace de partage. L’intérêt étant la remise en question de chacun sans culpabiliser, ni les autres, ni soi même.

Pourquoi un permis à point ?

Depuis plusieurs décennies, les analyses menées conjointement aux études statistiques sur les accidents de la route démontrent que notre comportement apparait comme le facteur responsable à plus de 90 % dans tous les cas de figure. Cela signifie que, dans une situation donnée, si nous avions les gestes ou attitudes adaptés à la situation présente et/ou au moment opportun, l’accident serait évité dans plus de 90 % des cas. En réponse à cet état de fait récurent, les Pouvoirs Publics ont décidé, parmi les mesures, de faire entrer un système de points dans la Vie de notre Permis de Conduire.

C’est en 1992, date de mise en application du « Permis à points », que notre permis de conduire s’est vu attribuer un capital de 12 points pour chacun des titulaires. Dans un second temps, pour les nouveaux conducteurs, le permis probatoire a fait son apparition pour donner un accès progressif à ce capital de douze points (6 points à l’obtention du Permis de Conduire puis 2 points de plus chaque année suivante sans infraction ou 3 points de plus pour ceux ayant suivi une « Conduite Accompagnée » pour leur formation au Permis B). L’idée générale étant de nous responsabiliser TOUS toujours davantage dans nos tâches de conduite et, plus particulièrement, les conducteurs novices, plus impliqués dans les accidents dans les premières années de leur Conduite Routière, victimes de leur manque d’expérience.

Avec ce système de points, nous devons constamment « faire nos preuves sur la route » car, de fait, conserver son permis de conduire se mérite au fil du temps dans notre vie de conducteur. Ce statut nous oblige à une remise en cause permanente qui favorise une vigilance de chaque instant nécessaire au partage de l’espace routier pour évoluer en Sécurité. Nous devons réfléchir à notre façon d’utiliser cet espace qui n’appartient à personne mais que l’on doit partager au mieux avec tout le monde pour notre sécurité et celle des autres.

Mais nos moments de manque ou d’imperfection sont sanctionnés et, rapidement, nous pouvons voir notre capital de points diminuer et, pour retrouver notre capital de douze points, cela demande alors 3 années sans autre infraction faisant perdre des points. Dans le cas où les douze points sont épuisés, notre Permis de Conduire est alors invalidé et nous devons repasser l’examen après une période d’invalidation.

Eric Colrat, responsable Ecole de Conduite.

Galerie

Haut

Suivez-nous